RESTONS VIGILANTS

     On est en train de baisser la garde face au corona. Il est moins médiatisé, on parle davantage de problèmes économiques, les vacances approchent. Le virus avance masqué, tout comme la plupart des gens. Il frappe encore chaque jour en France plusieurs centaines de personnes. Et l’on déplore des décès quotidiennement. 

  

    Se relâcher est prématuré : surtout pour les professions de santé et avant tout pour les dentistes ! 

  Nous sommes en première ligne, avec nos protocoles de soins aérosolisants. Protégeons nos patients, notre personnel et nos êtres chers.

  

     Après le confinement, nous ne pouvons pas nous permettre une seconde fermeture nationale. 

    Certains scientifiques redoutent une seconde vague de contaminations, peut-être à l’automne. Personne ne nous pardonnerait qu’elle soit issue des cabinets dentaires.

  

    Les cabinets ont pu reprendre leur activité depuis le 11 mai. Nous avons acquis une expérience certaine sur les nouvelles règles sanitaires : ce qui est efficace, de ce qui fait perdre du temps... Poursuivons notre effort pendant et au-delà des congés d’été.

 

    Nous devons avant tout compter sur nous et nos équipes pour nous ramener sur le chemin des bénéfices, tant thérapeutiques que pécuniers. 

  

 

Le Bureau. 

24 juin 2020