Fraude à la télétransmission

      Un réseau de fraudeurs à la télétransmission est actif actuellement.

   

     Le fraudeur place sous votre identité numérique de praticien des actes fictifs, la sécurité sociale versera des remboursements (frauduleux) aux porteurs des cartes vitales ayant servi à la télétransmission ; et vous serez accusé de faire des actes fictifs.

    Votre problème n’est pas de savoir si des personnes ont « prêté » leur carte vitale, si ces cartes sont volée, ou si elles ont été créées frauduleusement, ni de savoir comment les fraudeurs récupéreront les fonds. Il n'est pas non plus intéressant de savoir, dès ce stade, comment les fraudeurs ont eu accès à votre identité numérique.

 

     Il vous importe en revanche de savoir si vous êtes piraté ! 

 

     Faites régulièrement faire des pointages : vérifiez que votre chiffre d’affaire, votre activité (horaires de travail, carnet de rendez-vous, factures  …) et vos télétransmissions correspondent.

     Éditez régulièrement un relevé de télétransmission : le nombre d’actes correspond-il à ce que vous avez réellement fait ? Y-a-t-il un écart entre vos rentrées et les honoraires calculés sur ce relevé ? Y-a-t-il des noms de patients qui vous sont inconnus ? Y-a-t-il des actes que vous ne pratiquez pas ?

 

     Si un de ces cas se présente, il faut agir, vous risquez d’être accusé faire des actes fictifs et de frauder fiscalement, chiffre d’affaire étant inférieur à votre résultat SNIR.

 

 

     Faites un relevé, même approximatif, des actes dont on vous a crédités, prenez contact avec votre syndicat préféré, et avec votre dentiste conseil ; il est impératif de prendre les devants, sinon, vous aurez toutes les peines du monde à faire établir votre bonne foi.

Mars 2020