LA mort du reste à charge: à qui profite le crime ?

       Une fois élus, les candidats  tiennent-ils leurs promesses ?

 

       Il semble que le gouvernement Philippe prenne en considération la promesse du candidat Macron d’annuler le reste-à-charge sur les lunettes et les prothèses dentaires.

 

Mais attention, la ministre de la Santé a annoncé que cela ne s’appliquera pas aux lunettes Chanel.

 

      Donc, il y aura des limites !

 

      Donc, il y aura un reste-à-charge au-delà de ces limites !

 

      On imagine assez bien un panier de soins genre CMU amélioré,  un échelon intermédiaire entre les tarifs CMU et ce qu’il faudrait pour bien faire, bref un super CMU.

 

       Comme d’habitude, ce barème qui ne sera pas réévalué, sera rapidement obsolète ; il faudra réaliser des soins « douteux » pour respecter la limite.

 

Résumons :

·         Il y aura un maximum ;

·         La totalité des honoraires sera prise en charge «  à concurrence de »  ;

·         Subsistera quand même un reste-à charge.

 

       Bref, une demi-mesure qui ne peut pas donner satisfaction.

 

Malgré tout, cela représente beaucoup d’argent. Qui payera ?

 

-pas moi dit la CPAM.

 

Alors qui ?

 

      Par exemple  l’UNOCAM, c’est-à-dire les assurances complémentaires santé (mutuelles, assurances, fonds de prévoyance), qui ne peuvent pas assurer des dépenses de cette importance sans augmenter lourdement les cotisations.

 

Voilà le schéma :

·         Une affiliation obligatoire à une assurance complémentaire agrée, avec la cotisation idoine.

·         Un remboursement sur un panier d’actes tarifés autoritairement au strict minimum.

·         Un reste à charge pour obtenir des soins conformes aux données de la science.

·         Les dentistes devront « faire avec » une mesure à la fois démagogique et intéressée,  une contrainte de plus sur les cabinets.

·         Une grosse rentrée d’argent pour l’Etat via la fiscalité intéressante de l’assurance.

 

 

 

On en arrive au fin mot de l’histoire : augmenter les impôts ni vu ni connu !