Le spectre du coronavirus

     Le spectre du coronavirus s’éloigne à petits pas. Personne ne le regrettera.

 

     Bientôt, nous pourrons reprendre nos habitudes, abandonner petit à petit les gestes barrières… .

 

      On ignore le nombre de gens immunisé, mais il grandit chaque jour ; de son côté, le virus subit son destin : mutations, baisse de virulence. Bientôt, espérons nous,  il disparaîtra.

 

       En attendant, nous devons nous garder d’une contamination  par une charge virale importante.

 

     Les soins dentaires peuvent en être l’occasion. La nébulisation par nos instruments, la proximité de l’équipe soignante et du patient renforcent le risque d’attraper la maladie.

En d’autres termes, la lutte contre le corona n’est pas finie pour les dentistes. Nous refusons d’être les derniers vecteurs de cette calamité.

 

     Pour protéger nos patients, notre personnel, nous-même et notre entourage, nous devons maintenir nos protocoles « spécial covid ».

 

      C’est dire que nous porterons nos protections encore quelques mois, et que nous ne pouvons pas encore reprendre notre rythme de travail.

 

     C’est dire que nous devrons encore durant ces quelques mois faire face à des dépenses exceptionnelles, malgré une activité réduite.

 

 

     Vous pouvez estimer combien cela vous coûte grâce à notre outils téléchargeable. A moins de préférer fermer le cabinet, il faut faire  face à ces échéances. 

 

Le bureau.

4 juin 2020