Une nouvelle ère ? Ou un replâtrage ?

La négociation conventionnelle suivant le règlement arbitral et son report amène quelques nouveautés.

 

·         Ne cherchez pas du côté des revalorisations : il y en a quelques-unes, mais comme elles sont assorties de plafonds, on se demande si la profession y gagne.

o   Nous y perdrions plutôt au regard du règlement arbitral : celui-ci impliquait une augmentation d’honoraires de 796 millions face aux 806 de la présente négociation : 10 millions de plus face aux 150 de moins, ce que le report du règlement a fait économiser aux caisses.

 

·         Nous aurons droit à un, voire deux paniers tarifaires de soins, en plus des trois que nous avions déjà : aux paniers opposable, non opposables, et aide médicale, on nous adjoindra un panier plafonné, et probablement un panier zéro-reste-à-charge.

o   Nous aurons donc :

§  Les soins opposables.

§  La prothèse plafonnée.

§  Le NPC.

§  L’aide médicale (CMU,CMU-C).

§  La prothèse sans reste à charge.

o   La discussion porte sur le rapport entre la technique prothétique (CCM, tout céramique, full zircone etc…) et la position des dents restaurées (antérieure, prémolaires, postérieures). Comme si l’indication d’une technique prothétique dépendait uniquement de la visibilité, comme si le résultat esthétique dépendait davantage de la technique retenue que du soin apporté à sa réalisation.

 

·         Quelques mesures de prévention sont prévues :

o   Pour les diabétiques, tous les 3 ans :

§  Un examen bucco-dentaires (30€).

§  Le cas échéant une observations de paro (40€).

§  Des assainissements par sextant (70€).

§  Les crédits prévus permettraient de traiter 62000 diabétiques.

o   Des mesures pour les patients lourdement handicapés.

§  Un modificateur valorisé à 100€, avec ou sans Méopa (le méopa est-il gratuit ?)

o   Bref aucune vraie mesure visant à améliorer l’état bucco-dentaire de la population qui d’après madame la ministre n’est pas satisfaisant.

 

 

·         En l’état actuel, il n’est pas question d'adhésion à un dispositif genre OPTAM comme les médecins.

 

Rien n'est encore signé. Wait and see.

                                                                                                                                                                                                                                                                          Janvier 2018.