Le covid ! et ensuite ?

Tableau de Sergio Birga sur le coronavirus
Réanimation 6-3. par Sergio Birga

 La fin de l’année approche, et avec elle, Noël, puis le jour de l’An.

 

     Nous ne savons pas quelles surprises le covid nous réserve pour cette fin d’année. Mais nous sommes sûrs d’une chose : après les fêtes, il faudra s’attaquer au bilans et aux déclarations pour 2020.

 

     Des mesures d’aide avaient été annoncées lors de l’annonce du second confinement, mais les décrets se font attendre. D’ailleurs, la majorité des mesures d’aide aux entreprises (URSSAF, CARCDSF, impôts…) prises au printemps prenaient en compte l’année 2020 entière.

 

     Ces aides reposent sur des estimations que vous avez faites au printemps, quand la situation comptable était vraiment désastreuse.

 

     Or, la réouverture des cabinets a permis un retour, sinon à la normale, du moins à un niveau d’activité que peu osaient espérer début mai. Il y a de fortes chances que vos estimations aient été pessimiste. Et que par conséquent, les aides, dégrèvement, etc... aient été sur évaluées. Avec un prévisible rattrapage… lorsque l’administration fera les comptes au début de l’an prochain.

 

     Nous vous conseillons donc de prendre contact avec votre expert-comptable, puis avec les administrations pour faire des déclarations rectificatives, et éventuellement demander un réajustement des cotisations avant la fin de l’année..

 

 

Pour résumer :

  • jusqu’au confinement (mars ) l’activité a été normale.
  • Entre le 16 mars, et le 10 mai, les cabinets étaient fermés, activité Zéro, sauf pour les courageux, qui ont pris des gardes, mais nous doutons qu’ils aient fait quelque bénéfice ainsi.
  • Entre le 10 mai, et le 19 octobre, activité de réouverture, avec ses corollaires : rendez-vous espacés, prix des EPA… . Malgré ces restrictions, cette période a été salvatrice pour nombre d’entre nous.
  • Depuis le début du second confinement, nos échos font état d’une activité dentaire réduite de 25 à 30 %. Déconfinement ou pas, avec les fêtes, cette réduction d’activité se poursuivra probablement jusqu’à la fin de l’année.

 

 

      Ces faits vous permettent d’estimer à la fois votre chiffre d’affaire, et votre revenu pour 2020. Vous additionnez votre chiffre d’affaire de début d’année, celui depuis la reprise, prenez 75 % du chiffre d’affaire de novembre et décembre 2019, et vous ne devriez pas être loin du compte. Pour le revenu, basez-vous sur le ratio chiffre d’affaire/revenu de 2019, diminuez un peu pour tenir compte de l’approvisionnement en EPI, et appliquez ce coefficient sur votre CA pour obtenir votre revenu estimé.

     Gardez une trace de vos calculs, elle vous sera utile en cas de litige.

 

 

Les aides et subvention reçues entrent dans le chiffre d’affaires.

 Les mesures d’aide économiques en période de covid sont :

  • Le fond de solidarité : c’est une subvention, ouverte sous conditions : perte de chiffre d’affaire durant la période de fermeture des cabinets, plafond de chiffre d’affaire et de bénéfices . Si vous remplissez les conditions, on ne revient pas dessus.
  • Chômage partiel de votre personnel ; vous l’avez arrêté durant le confinement, la condition est remplie, vous avez touché les indemnité, on ne revient pas non plus dessus.
  • Une subvention de l’URSSAF, pour financer des travaux d’adaptation à la situation sanitaire. En principe, on ne revient pas dessus.
  • Aide de la CPAM aux conventionnés : cette aide compense une baisse de votre revenu ; elle est versée jusqu’à présent sous forme d’acompte, mais contrairement à ce que ce mot signifie, une régularisation sera effectuée, avec reprise de trop perçu éventuelle. Pour éviter que ce soit trop douloureux, vous auriez avantage à estimer votre revenu, et à faire une déclaration rectificative.
  • Cotisations d’urssaf comme employeur, et personnelles. Une régularisation sera effectuée d’après vos déclarations pour 2020. Si vous avez demandé un décalage, ou une réduction de cotisations, vous devriez également faire une déclaration rectificative, et une demande d’augmentation des cotisations.
  • Impôts : la situation est similaire, si vous avez demandé un décalage ou une réduction, faites une déclaration rectificative.
  • Caisse de retraite : il y a un report de cotisations sur 2021. La CARCDSF calculera votre cotisation selon vos déclarations de 2020 ; si vous sentez une grosse modification de votre activité, prenez contact avec la Caisse.

 Pour vous aider, nous avons remis en ligne les pages sur ces différentes aides.

 

     Pour conclure, si vous avez trop de trésorerie, il est probable que vous n’ayez pas cotisé assez : le rattrapage risque d’être douloureux.

     Si les déclarations que vous avez faites à l’occasion du covid s’éloignent trop de votre bilan final, il est même possible qu’elles soient considérées comme frauduleuses. Essayez d’être le plus précis possible.

 

 

     Il est donc préférable d’anticiper, en faisant des déclarations rectificatives, et en augmentant les cotisations.

 

      Il est possible que les site internet des administrations ne puissent pas enregistrer ces déclarations rectificatives ; dans ce cas, faites les par recommandé AR. Précisez bien qu’il s’agit d’estimations, qui devront être rectifiée au vu du bilan de l’année.

 

     Pour les cotisations, si vous ne pouvez pas faire encaisser les montants corrigés, déposez les sur un compte d’attente.


Documents

afin de vous aider pour vos déclarations rectificatives, nous avons remis en ligne des documents parus au printemps, ainsi que les pages :

Votre assistante

Votre cabinet

Le Chirurgien-Dentiste en arrêt sanitaire

Chômage technique

Aide de la sécurité sociale

Subvention pour prévenir le covid

 

     L'U2P (Union des Entreprises de Proximité) dont fait notamment partie l'UNAPL, a édité un livre regroupant toutes mesures d'accompagnement  auxquelles vous pouvez prétendre.

Télécharger
Mesures d'accompagnement aux entreprises de proximité
Ce guide regroupe les mesures prises à l'occasion de l'épidémie de coranovirus, avec les liens vers les sites auxquels vous devez adresser les dossiers.
epidemie_de_covid-19_mesures_daccompagne
Document Adobe Acrobat 523.7 KB