AGA : du nouveau

      Crées à l'instigation de Valéry Giscard d'Estaing, alors président de la république, les Associations de Gestion Agrées avaient pour but avoué de faciliter la gestion des petits entrepreneurs. Les adhérents transmettent leurs livres comptables, elles les analysent, indépendamment de l'expert comptable, et font des observations, donnent des conseils. La plupart proposent des formations en gestion, management...

 

      Elles tendent à standardiser la gestion, et ainsi, à faciliter le travail de contrôle de l'administration. 

 

      Jusqu'à une époque récente, elles alignaient l’abattement de revenu de la déclaration personnelle de revenu sur celui des salariés. L'administration est revenu sur cet abattement,  si vous êtes membre d'une AGA, l'intégralité de votre revenu est pris en compte au moment du calcul de impôt sur le revenu, sinon, ce revenu est majoré.

 

       Autant dire que vous pouvez difficilement de ne pas adhérer à une AGA. Encore heureux qu'on vous laisse choisir laquelle. De ce fait, tous les indépendants (libéraux, artisans...) sont affiliés.

Ce qui change

      La loi de finance rectificative de 2015 modifie le statut des AGA: ces structures deviennent des organismes de contrôle systématiques.

 

En bref, vous aurez droit à un contrôle fiscal permanent.

 

      L'UNAPL a entamé une campagne contre cette mesure injuste et discriminatoire.

 

SIGNEZ LA PÉTITION DE L'UNAPL POUR DÉFENDRE NOS AGA. 

 L'UNAPL est l'Union Nationale des professions libérales.

                                                                                                                                        Décembre 2016.