Les conférences du SCDP

En raison de la pandémie et compte tenu de l'incertitude sur la possibilité de se  déplacer et de se réunir, nos prochaines conférences seront des vidéoconférences.

Après votre inscription, vous recevrez les instructions et un code de connexion.

Inscrivez-vous auprès du secrétariat par mail scdp@scdp.fr


La 2035 démystifiée

Mardi 5 octobre à 18h30.

 

      On le sait, les dentistes ne sont pas des gestionnaires nés. Cependant, la gestion d’un cabinet est incontournable ; et c’est un des écueils qui guettent le jeune confrère qui se met à son compte, comme elle guette le praticien expérimenté.

 

     Nous vous apporterons des clefs qui vous permettront de comprendre votre déclaration 2035, ses éléments capitaux, les ratios à respecter .

 

     Évidemment, cette formation ne vous transformera pas en expert-comptable, mais vous comprendrez et vous pourrez dialoguer de façon constructive avec vos conseillers.

 

(Conférence ouverte à tous, adhérents ou pas)

 

Conférencier : monsieur Sylvain Brochard

 

directeur de Gestunion.

Plan

 

 

Présentation de la 2035 :

  • définition, but, intérêt.

  • Les différentes rubriques

    • recettes et achats

    • résultat

    • immobilisations et amortissements

    • véhicules

    • TVA (collaborateurs ou mise à disposition à titre onéreux du cabinet)

  • comment interpréter une 2035

    • Les ratios entre les différents postes

Ces ratios ont de l’importance : ne pas les respecter attirera l’attention des servie fiscaux, qui suspectent une fraude et on risque un contrôle fiscal, ; mais un déséquilibre entre ratios peut être le signe d’une mauvaise gestion, on ne profite pas de son travail au pire, on risque la faillite.

 

 

 

Les question annexes :

  • Créance-dettes ou recettes dépenses  ?

  • Exercer en BNC ou en SEL  ?

Réservation par l'intermédiaire d'ABCdent.  Réserver.

 

La conférence aura lieu au siège du syndicat:

9 rue Mathurin Régnier

1et étage

750015 Paris

Le code d'accès sera communiqué personnellement aux inscrits

 

Une collation sera servie

Frais d'inscription :  40€


La transmission du cabinet.

Jeudi 11 février, 20h30

 

 Que vous souhaitiez céder ou reprendre un cabinet, vous êtes concerné.

 

Mais vous êtes aussi concerné si vous prenez votre retraite, ou si vous passez en SEL

 

Que faut-il savoir ?

 

 

Monsieur Sylvain Brochard traitera des aspects financiers et fiscaux de l'achat et de la vente des cabinets, dans le cas des exercices en nom propre, comme en société d'exercice (SEL). Il vous aidera à éviter les pièges à l'entrée en activité comme en sortie.

Sylvain Brochard est directeur de Gestunion (AGA, 7 place Franz Liszt, 75010 Paris

 

Maître Anne Cécile Faure traitera des aspects légaux, notamment concernant le personnel (assistante, réceptionniste ... )

Maître Anne Cécile Faure est avocate à la Cour, 3 rue Saint Didier, 75116 Paris.

 

Le Docteur Jean Louis Portugal  (président du syndicat) présentera les actions du syndicat.

 

Le Docteur Cédric Thorin parlera des modalité de cession ou d'acquisition d'un cabinet et de la valeur des patientèles et des cabinets.

Le Dr Thorin est trésorier du syndicat. IL est jeune retraité.

Cette conférence aura lieu sur Meet (Google). 

Pour participer, il faut donc avoir un compte Google, c'est-à-dire une adresse Gmail.

Inscrivez-vous auprès de notre secrétariat, (scdp@scdp.fr) vous communiquerons un code de connexion avec les instructions quelques jours avant la réunion.

 

Nous pourrons vous communiquer les coordonnées des participants, pour autant que ceux-ci soient d'accord.

Si vous souhaitez être mis en contact avec un acquéreur ou un cédant potentiel, indiquez-le dans votre demande d'inscription.


La CCAM en 2021 : RAC0, plafonds and co.

Le mardi 9 février 2021 (webinar)

 

En 2021, apparition des plafonds sur les prothèses amovibles à base résine, qui passent en Reste-à-Charge-Zéro.

D'un côté, ces prothèses ne coûtent rien au patient, qui peut vous la réclamer, pour ensuite ne pas la porter.  Cela  peut vous être reproché.

D'un autre côté, les plafonds de ces prothèses, et encore plus de leur réparations, sont en dessous de la rentabilité pour la plupart d'entre-nous, ce qui ne nous encouragera pas à en réaliser ; que risquez-vous à refuser de traiter ces cas ?