Bienvenue sur le site du SCDP

Le Syndicat des Chirurgiens Dentistes de Paris s'attache à :

  • défendre la médecine dentaire.
  • défendre les chirurgiens dentistes qui font l'objet de poursuites : contrôles d'activité, contrôle fiscaux...
  • assurer des formations sur les différents aspects de l'exercice : nomenclature, structures juridiques...
             Nous avons changé de numéro de téléphone. Maintenant, c'est le 01 42 72 81 50. Pour le mail, scdp@scdp.fr, ou la page contact.

Un couac à la CCAM : L'annonce de la dernière version fait état de traitements parodontaux pour les diabétiques en ALD. Les codes afférents viennent d'entrer à la CCAM, mais avec une restriction: seuls les conventionnés sont habilités à les coder.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                 Lire la suite

LE GOUT DU RAC

     Un nouvel avenant à la convention vient d’être signé, nous attendons sa promulgation au journal officiel ; il devrait être appliqué à partir du premier janvier.

 

     En premier lieu, nous sommes heureux d’apprendre que les extractions multiples sont revalorisées. Comme nous extrayons souvent onze dents ou plus dans la séance, et que cette revalorisation interviendra à partir de  janvier 2023, cette mesure  nous remplit d’allégresse.

     

     Ensuite, un accord a eu lieu sur la réévaluation des plafonds d’honoraires. Le calcul sera basé sur des données issues d’AGA. Nous verrons ce que cela donne à l’usage.

 

     Plus intéressant : un modificateur (125 euros)  pour l’extraction de 4 dents de sagesse incluses dans la séance, en ambulatoire. Le but est d’économiser des hospitalisations pour ces interventions quand elles sont réalisées sous AG. Aujourd’hui, cette disposition opératoire est moins souvent justifiée d’un point de vue purement médical. Et cette avancée prend tout son sens puisque l’Ordre a entamé un lobbying pour permettre aux dentistes français d’opérer sous sédation consciente, comme le pratiquent nos confrères allemands.

 

     Autre modificateur : pour la prise en charge des patients handicapés. Une grille d’évaluation sera à remplir à chaque séance, et à archiver dans le dossier. Ici aussi, il est question de sédation consciente ; quant-à la grille à remplir à chaque fois, la contrainte sera moins lourde que ce qu’une lecture superficielle laisse supposer, puisqu’on s’efforce de réaliser le maximum à chaque séance, de sorte qu’il n’y aura le plus souvent qu’une seule séance de soins par patient.

   Reste le gros morceau : le nouveau devis, adapté au RAC0 et autres paniers de soins.

 

     Le devis lui-même est en deux parties :

  • La proposition du praticien, telle que nous la faisions jusqu’à maintenant ; vous mentionnerez le montant total.
  • Les alternatives RAC0, et RAC modéré, à titre indicatif, et sans totalisation du montant total.

     Chaque grille de proposition présente des cases « numéro de traitement ». En cas de devis modulaire (plusieurs traitements indépendants sur le même devis), vous numéroterez ces traitements, et affecterez le même numéro à l’alternative RAC0 ou modéré.

 

     Par exemple, vous devez faire une couronne sur une incisive. Admettons que vous proposiez de faire  une céramo-métal sur alliage précieux avec un inlay-core ; vous aurez aussi la couronne provisoire. La CCAM vous donne les codes HBLD318, HBLD245 et HBLD486. Ces trois codes sont liés  et constituent un seul traitement homogène. Vous devrez proposer en alternative RAC0 une couronne sur métal non précieux, codes HBLD634, HBLD090 et HBLD490 qui constituent également un seul traitement homogène. L’homogénéité est importante administrativement, le code de l’inlay core comme celui de la dent provisoire  n’étant pas le même suivant que la restauration définitive est RAC0, modéré, ou panier libre.

     Si c’était sur une molaire, vous préciseriez en RAC0 une couronne métallique non précieuse, et en rac modéré, une CCM non précieuse.

     Ces exemples sont donnés uniquement pour la compréhension du texte, chaque cas est à envisager en fonction du patient, et pour les alternatives, selon les choix offerts par la CCAM.

 

     Enfin, vous devrez préciser dans le devis si vous pratiquez les actes proposés en alternative. Dans l’exemple précédent, si vous n’utilisez en conjointe que des alliages précieux, vous préciserez sur le devis, que vous ne réaliserez pas l’alternative ; une case est prévue à cet effet.

 

     Ajoutons que la dissociation des honoraires disparaît : nous n'aurons plus à mentionner ni A (prix de vente), ni B1 (prestation de soins), ni B2 (frais de structure).

 

Et voilà, c’est tout jusqu’à la prochaine fois !

Décembre 2018


Inlay-onlay  composite  :  L'inlay 2 face et plus en composite qui devait être plafonné à hauteur de 350 euros dès maintenant, reste en ED libre jusqu'en 2021

La porte s'entrouvre : L'Ordre a publié la nouvelle charte de la communication. Les règles sont assouplies.                                                        Lire la suite

 

Faites du sport, entretenez votre forme, détendez-vous après le travail.

Le SCDP a conclu un partenariat avec les Cercles de la Forme, qui disposent d'une trentaine de salles dans Paris.

Voir la suite

Sortir de la convention : Mode d'emploi. Lire l'article. 
Passer les frais dentaires en frais professionnels : renseignez vos patients.                                                                                                                                                                               Enregistrement des assistantes auprès de l'ARS : faites-le, c'est gratuit, et il est question de sanctionsPlus d'informations

Historique

Le SCDP a a été fondé en 1929 sous le nom de syndicat de chirurgiens dentistes de la Seine, et a pris son nom actuel en 1966, lors de la partition du département de la Seine entre Paris et les départements de la couronne. C'est donc notre plus ancien syndicat et il dispose d'une expérience et d'archives uniques.