Le devis légal: bridge

     Réalisation d'un bridge remplaçant 12.

 

Pour la simplicité de l’exemple, nous admettrons avoir délégué la parodontie, l’endodontie et l’orthodontie au spécialiste ad hoc. Nous admettrons de même qu'une solution implantaire ne convenait pas.

1)      Nous avons donc :

  • a)      pris des empreintes d’étude, que nous avons coulées, puis
  • b)      mises en articulateur,
  • c)   donné les informations  au laboratoire pour réaliser un wax-up

2)      Le laboratoire a

  • a)      Monté la cire d’étude

3)      Après retour de l’articulateur, nous avons

  • a)      Validé le wax-up
  • b)      reconstitué 13 par un faux moignon en composite collé avec tenon radiculaire en fonction de la morphologie désirée pour 13.
  • c)      taillé les dents,
  • d)      pris des empreintes pour l’inlay core de 11,
  • e)       confectionné au fauteuil un bridge provisoire.

4)      Le laboratoire a coulé

  • a)       ces empreintes pour faire des modèles de travail,
  • b)      nous lui avons délégué la conception de l’inlay-core sur 11.

5)       Après livraison de l’inlay-core, nous l’avons validé, puis

  • a)       assemblé en bouche ;
  • b)      nous avons pris une empreinte pour la réalisation de l’armature, et
  • c)       réadapté le bridge provisoire.

6)      Le laboratoire a

  • a)      Coulé l’empreinte
  • b)      confectionné  l’armature du bridge,

7)      nous l’avons

  • a)      essayée,
  • b)       et avons donné les instructions au laboratoire pour cuire un biscuit.

8)      Le laboratoire a

  • a)      Stratifié la céramique

9)      Nous avons

  • a)      essayé ce biscuit,
  • b)      avons procédé à la personnalisation morphologique,
  • c)       puis avons au fauteuil maquillé ce biscuit.
  • d)      Nous avons cuit ce maquillage au cabinet,
  • e)      essayé à nouveau, puis,
  • f)       après correction,
  • g)      avons glacé le bridge
  • h)      avant de le sceller.

En CCAM,nous avons les codes suivants:

Code CCAM

Description

Regroupement

Référence au plan de traitement

Temps fauteuil

Temps praticien labo

Facture labo

LBMP003

Réalisation de moulage d'étude des arcades dentaires

ATM

1a

10’

10’

 

LBQP001

Enregistrement des rapports maxillomandibulaires en vue de la programmation d'un articulateur

ATM

1b,1c

10’

20’

 

HBMD014

Modélisation occlusale par la technique de la cire ajoutée sur une dent

DEN

2a,3a

5’ 20’

 

10€ par élément

HBMD042

Restauration d'une dent par matériau inséré en phase plastique avec ancrage radiculaire

SDE

3b, 3c, 3d

40’

 

 

HBLD007

Pose d'une infrastructure coronoradiculaire sans clavette sur une dent [Inlay core]

ICO

4a, 4b, 5a

40’

 

100€

HBLD034

Pose d’une prothèse dentaire plurale transitoire

PDT

3e, 5b

45’+15’

1h

 

HBLD023

Pose d'une prothèse plurale [bridge] comportant 2 piliers d'ancrage céramométalliques ou en équivalents minéraux et 1 élément intermédiaire céramométallique ou en équivalents minéraux

PFC

6a, 6b, 7a,7b, 8a, 9a,9b ,9c, 9d, 9e 9f, 9g, 9h

20’+5’ +25’

+25’

+35’

60’+20’+10’

195€ par element, soit 585€

     Admettons que le labo extérieur demande 195 euros par élément céramique, 10 euros par élément wax-up, et 100 euros pour l’inlay-core. Ajoutons 150 euros de métal pour l’inlay-core, et 350 pour le bridge.

     Le faux moignon foulé sur 13 (SC33 pour la NGAP) est opposable pour les conventionnés. Lorsqu’on exerce hors convention, les honoraires sont libres, c’est-à-dire déterminés avec tact et mesure, et le devis est obligatoire.

     Le bridge provisoire a été réalisé au cabinet. Il n’y a pas de facture de labo, donc pas de prix de vente. Il doit néanmoins figurer sur le devis. S’il avait été commandé au laboratoire, il aurait fallu renseigner le montant de la facture du labo. Le comble de l’absurde serait d’avoir à faire honorer un bridge provisoire réalisé à partir d’une gouttière thermoformée sur le Wax-up, obligeant le praticien à une grosse part de travail personnel par rapport à la faible valeur de la gouttière.

 

 

     La partie jaune de la feuille devis, que vous venez de remplir se présente ainsi :

Partie de la feuille de calcul à remplir pour le calcul d'un devis.
les données pour calculer un devis.

Mettez à O les actes NPC en colonne I.

 

Vous pouvez maintenant analyser la partie centrale en blanc.

Résultats bruts du devis
Détail du devis.

     Vous pouvez constater que par exemple la prise d’empreintes n’est pas inoffensive, elle vous coûte 27€ en frais de cabinet, et vous fournissez 13€ de main d’œuvre en les coulant vous-même.

 

Faites maintenant un copier-coller des élément à retanscrire sur le formulaire du devis.

     

Détail des honoraires à copier sur le devis
partie à copier
Totaux des honoraires du devis
Partie à copier: totaux

Reportez ces éléments sur la trame de devis du SCDP.

Ce formulaire sera remis au patient (verso, devis détaillé)
Page 2 du devis complète

     Maintenant, vous me ferez remarquer que les honoraires sont plutôt sous-évalués. Vous aurez raison. La comptabilité du cabinet a été imaginée. Bien que plausible, elle ne peut pas avoir la vérité du monde réel. Ensuite, les temps semblent sous-évalués. En faisant le devis, avons-nous tout pris en compte ?

 

     Nous allons revoir le tableur, puisque vous êtes libre de tout modifier. Il faut partir de la partie en fond blanc.

 

    Revoyons le devis : 50€ pour les empreintes semble correct. En revanche, 80€ est faible pour un acte important comme la programmation d’un articulateur. Affectons le coefficient 1.5 pour sa difficulté. Nous passons à 100€, ce qui est plus raisonnable.

 

     Ensuite, les facteurs psychologiques : imaginons que vous sachiez que la patiente va tiquer sur les Wax-up.  Payer pour quelque chose dont elle ne voit pas l’utilité, et qui de plus ne va pas dans sa bouche ! Vous aurez beau lui expliquer qu’il s’agit d’une étape indispensable… elle ne voit que des bouts de cire sur un modèle en plâtre.

     En revanche, elle ne comprend pas que le faux-moignon foulé, qu’elle vous a vu faire, soit si peu honoré ; elle avait une racine invisible, magie de la chose, elle repart avec un semblant de dent. Supprimez les wax-up, et intégrez leur montant dans le faux-moignon. Mettez J4, J5 et J6 à 0. Ajoutez 50€ à K7. Le faux moignon vaut maintenant 198€. Ce n’est pas suffisant, portons-le à 250€.

     Voici pour les circonstances particulières du code de déontologie !

 

 

     Continuons à analyser le devis : le bridge provisoire attire notre attention. Vous connaissez l’importance de cette phase du traitement : tester la fonction, tester l’esthétique, recueillir les critiques de la patiente. On a vite fait d’y passer plusieurs heures. Très probablement, devant les exigences de la patiente, le provisoire sera retouché à de nombreuses reprises. Etes-vous sûr avoir compté tout le temps passé ? Comme vous n’arriverez pas à totaliser ce temps, petite retouche par petite retouche au cours des séances de soins, ajustez directement le montant des honoraires. Mettez 900€ en M9.

 

     Faites toutes ces corrections sur la partie blanche de la feuille Devis, que voici après corrections.

La partie centrale de Devis est adaptée aux corrections
Partie centrale après correction

Nous avons maintenant ce devis:

Devis après correction
Devis corrigé

     Vous pouvez être amené à communiquer la feuille de calcul du devis, mais vous ne désirez pas pour autant communiquer votre comptabilité. En d’autre termes, vous ne voulez pas divulguer les feuilles Compta et Temps. Lorsque la feuille Devis est ouverte, sauvegardez-la comme PDF. Vous ne sauvez qu'une copie figée de la feuille apparente.

 

     Remarque: vous pouvez copier la colonne P du tableur pour la coller dans la colonne "description de l'élément"

       Les "jeunes" non-conventionnés, quelque soit leur âge, dont l'esprit est encore pollué par les tarif opposables qu'ils ont pratiqués précédemment, et qui sont surpris par les honoraires du faux-moignon foulé doivent penser à deux choses:

  • Le patient les a vus élaborer ce faux-moignon et ne trouvera pas les honoraires excessifs compte tenu du temps passé et de la technicité.
  • La comparaison avec les honoraires de pays analogues au nôtre éclairci les idées.

     Hors convention, la prise en charge est de 16% du tarif CCAM par l'organisme de base, et parfois de beaucoup par la complémentaire ; le bridge est un acte conditionnel, pensez à mettre le X en bonne place sur la feuille marron.    

 Actualisation janvier 2018